Chronique Mars : Descartes? un écrivain de Droite.

Unknown

 

On a toujours fait de Descartes un écrivain taillé sur mesure pour les bien-pensants : son fameux doute méthodique lui permit d’accéder sans difficulté au panthéon des auteurs chéris par l’Education Nationale. Car ce doute, sur lequel on ne s’attardera guère ici, c’était déjà les premiers pas d’une pensée libre, qui secouait les chaînes de l’ignorance religieuse, de l’intolérance, des idées préconçues… Pour preuve, son exil hollandais. Certes, mais on oublia, pour les besoins de la cause, de préciser qu’il n’y avait guère de philosophe plus chrétien que lui. Et qu’une bonne partie de son œuvre était consacrée à démontrer l’existence de Dieu, celui des Catholiques. Passons. Nous sommes en 1621, Descartes a vingt-cinq ans. Il se dirige vers la Hollande avec son valet. Chemin faisant, il traverse un brin de mer, monte sur une petite embarcation affrétée par des mariniers du coin. Après une bonne dizaine de minutes, Descartes se rend compte que les maîtres du bateau ont l’intention de lui dérober sa bourse et de le jeter par-dessus bord. Il ne comprend guère les arcanes de leur plan. Il ne parle pas leur dialecte. Mais délit de gueule ou intuition extraordinaire, il sort son fleuret soudainement et les menace de les passer par le fil de l’épée, s’ils ne le conduisaient pas à bon port. “Il les menaça de les percer sur l’heure” dit le biographe de Descartes, Adrien Baillet. Voilà un Descartes bien violent, bien impulsif, bien trop intolérant pour nos bien-pensants : menacer de mort des marins sans le sous qui ne vous ont rien fait et qui se sont contentés de se payer de mots… Car le philosophe du Traité d’escrime agit sur une un préjugé, et non sur une certitude. A ne pas pratiquer dans le métro parisien, sous peine d’être considéré comme un supporter du PSG.

5 responses to “Chronique Mars : Descartes? un écrivain de Droite.

  1. Descartes n’a t-il pas ete menace de mort en premier (“…et de le jeter par-dessus bord”).
    Savons nous si Descartes savait nager? C’est toujours dangereux d’interpreter les actes et pensees du XVII avec le prisme du XXI.
    Mais le sujet est bon: le port d’arme devrait il etre authorise pour la legitime defense? C’est peut etre la qu’est la vraie question.

    • C’est vrai – tout en fait, pour moi, est dans le fait qu’il ne sait pas vraiment s’ils veulent le jeter par-dessus bord.
      Pour le port d’arme… je ne veux pas me mouiller, mais bon, il faut être réaliste.

  2. C’est assez paradoxal, Descartes se base sur le doute méthodique, certes il doute la des marins mais ne devrait il pas aussi douter de son propre doute? Il n’a pas de preuve concrète, s’agissant des intentions non formulées des marins.

  3. Pardonnons-le , il a 25 ans , face à un danger évolutif et imminent difficile de se laisser le temps de douter en effet , meme imaginaire et d origine paranoiaque …. quand au port d arme en France il n’est devenu vraiment restrictif que dans les années 80 , ce qui n est pas si vieux .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *