Baudelaire, le poète-voyou

Bien peu sont les poètes qui auront fait l’objet d’une telle méprise dans l’histoire de la littérature. Baudelaire, pour le lecteur passé à la machine à laver de l’Education Nationale, c’est le poète maudit, révolutionnaire, le dandy au point levé sur une barricade de 1848… un clone étrange et surprenant des figures “poétiques” de Mai 1968. On ferme alors les yeux sur sa foi inébranlable en Dieu, dans le péché originel; sa haine du progrès, de la Révolution française; son pessimisme viscéral … bref, un antimoderne dans l’âme.
La question que je voudrais poser est la suivante :
comment, à votre avis, un auteur peut-il être ainsi “pris en otage” par sa postérité? Autrement dit : n’est-ce pas le destin de tout grand poète de devenir le jouet de l’histoire? A l’aide de vos connaissances sur Charles Baudelaire, vous tenterez d’apporter une réponse à cette question.

9 responses to “Baudelaire, le poète-voyou

  1. N’est-ce pas le destin de tout grand poète de devenir le jouet de l’histoire?

    Prenons l’exemple de Baudelaire, poète né en 1821 et mort en 1867, élevé selon les uses et coutumes du XIXe siècle. Ses pensées, ses idéologies et sa mentalité correspondent à celles du XIXe siècle.
    A cette époque, les femmes n ‘avaient pas les droits que les hommes. Il n’était pas choquant de parler de race et l’esclavage n’a été aboli qu’au milieu du XIXe (27 avril 1848).

    Au cour de sa vie, Baudelaire a tenu des propos tendancieux, envers les femmes par exemple: “J’ai toujours été étonné qu’on laissât les femmes entrer dans les églises”(I,693). Aujourd’hui, il aurait été censurée.
    Mais contrairement aux personnes de son époque, Baudelaire n aimait rien ni personne. Il laissait le progrès(la presse), il détestait ses contemporains( Victor Hugo), il détestait la société qui avait fait de lui ce qu’il est et selon “Un été avec Baudelaire” de Antoine Compagnon, il ne s’aimait pas. Les écrits d’un auteur doivent être lu en tenant compte de son contexte historique.

    En effet, le destin de tout grand poète est de devenir le jouet de l’histoire car chacun comprends l’histoire comme il le souhaite. Cependant ne serait-il pas le devoir de tout lecteur de remettre tout écrits(poème…) dans son contexte historique et d’interpréter les textes en connaissance de cela.

  2. Charles Baudelaire est un poete francais qui a vecu durant le 19iem siecle, grace a son recueil de poeme qu’est “Les fleurs du mal”, il est maintenant devenu un incontournable pour tout les litteraires. Mais tout de meme, Charles Baudelaire etait different, il critiquait enormement la societe, et ecrivait des poemes qui etait assez sombre et assez scandaleux qui a oblige la censure de certains de ses poemes ! Charles Baudelaire avait un destin different des autres grands poetes, il avait une pensee completement differente de celle de l’epoque et qui je pense encore differente de la pensee actuel, ce qui fait de ce poete non pas un jouet, mais plutot je dirais une etagere a culture, qui ne va pas recrache ce que tout le monde dit. Meme si certains de ses textes sont assez limites, ils continuent tout de meme de dire ce qu’ils pensent aux gens, en differenciant le bien du mal, et en parlant du spleen et de la melancolie, il permet de faire reflechir, ce qu’un jouet ne ferait point car le jouet lui deviendra rarement une philosophie de vie pas comme les ecrits de Baudelaire. Je ne pense pas qu’un poete est pour destin de finir en jouet, ou l’utilite ne serait presente que durant un temps assez limite, tandis que les poetes eux ont pour seul but de laisser derriere eux, apres leur mort, un message qui restera gravee toutes une vie, qui pourra faire reflechir ou meme changer les modes de vie de certaines personnes, et c’est pour cela que le pote n’a pas pour destin d’etre un simple jouet de l’histoire.

  3. Je pense que chaque personne a une interprétation differente d’un texte littéraire; il est donc facile pour quiconque de mal interpréter un texte. Pour baudelaire par exemple, on sait qu’il aimait beaucoup les femmes, donc on va voir dans ses poèmes qu’il parle de femmes. On se base sur des connaissances que l’on a acquises auparavant pour interpréter un texte, même inconsciemment. Quand on lit un texte, on ne le lit pas la tête vide et c’est cette interprétation qui entraîne les gens à faire dire à des auteurs ce qu’ils n’ont pas dit.

    Pour baudelaire, on dit souvent qu’il parle de Jeanne Duval dans ses poèmes, dans la chevelure par exemple, et bien que ses affirmations soient fondées il se peut qu’il parle d’une autre femme, de Jeanne Duval ou tout simplement de personne et que l’inspiration ne lui est pas venue d’une femme mais plutôt d’une ambiance.

    Les grands auteurs, nottement de poésie, offrent dans leurs textes plusieurs interprétations possibles:
    – La première lecture, où on lit le poème pour la sonorité, pour l’histoire et pour les émotions qu’il nous procure
    – Les lectures suivantes, ou on analyse le texte et ou on cherche à dénicher les subtilités et les indices a un sens caché

    Je ne suis pas sûre que le but de tous ces auteurs est qu’on analyse leur texte comme ca, la premiere intuition joue beaucoup et, même si les poètes choisissent avec soin tous leurs mots, leur but premier est de retranscrire une émotion et un environnement par écrit.

    Baudelaire, lui, exprimait ses sentiments à travers ses poèmes, il fait part à ses lecteurs de son idéal masi aussi de son maletre, son spleen, et je ne pense pas que son but était que l’on cherche des preuves qu’il parle du spleen dans un poème qu’il a lui même appelé spleen.

    L’écrit, et encore plus la poésie laissent libre court à l’imagination et à la créativité de chacun, ce qui les rend “vulnérables” à l’interprétation de chacun.

  4. Les oeuvres des grands auteurs sont souvent soumises à l’interprétation de leurs lecteurs. Nous pouvons alors nous demander comment un auteur peut être “pris en otage” par sa postérité. Nous allons premièrement nous intéresser à la compréhension d’une oeuvre à travers la vie de son auteur puis en deuxième partie aux limites de cette interprétation.

    En effet, les intellectuels recherchent à donner des explications rationnelles et universelles aux propos de l’auteur. Cela se traduit souvent par une analyse psychologique de la vie de l’auteur. Comme le fait Antoine Compagnon dans le livre “Un été avec Baudelaire” dans lequel il associe systématiquement des extraits des “Fleurs du Mal” à des faits marquants de la vie de Baudelaire tels que la mort de son père et sa relation délicate avec sa mère. C’est, il est vrai, la pratique qui semble la plus évidente pour tenter de comprendre une oeuvre.

    Cependant, à moins d’être purement réaliste, une oeuvre sucite toujours une réflexion et un questionnement de la part de son lecteur. C’est parfois même l’objectif de son écrivain. Pourquoi vouloir alors toujours rechercher des réponses dans sa biogrqphie? Son inspiration peut tout à fait lui venir de son imagination, de ses observations ou mème de ses addictions, comme l’alcool ou la drogue chez Baudelaire. En voulant faire systématiquement référence à la vie de l’auteur, l’intellectuel limite et cloisonne le texte et parfois même se méprend sur sa portée.

    A-t-on finalement besoin de connaître la vie de l’auteur pour comprendre son oeuvre? Il peut avoir la volonté de laisser planer le mystère afin que n’importe quel lecteur puisse s’identifier et se projeter. C’est pour cela que certaines personnes sont plus touchées par un certain poème que par un autre.

  5. Charles Baudelaire, né en 1821 à Paris, porte une vue critique et réaliste du monde dans lequel il vit, et créé scandal à la suite de sa publication des Fleurs du Mal.

    En tant que lecteur, il est difficile de comprendre des oeuvres complexes, illustrant un monde sombre comme l’écrit Baudelaire. C’est ainsi que l’interprétation, comme le fait Antoine Compagnon dans Un été avec Baudelaire, devient important et amène à une compréhension complète de ce que l’on analyse.

    On peut alors ce demandé jusqu’où à-t-on le droit d’utiliser notre imagination, et pourquoi. En effet, on apprend que tout grand poète devient “jouet de l’histoire” à travers les analyses et les interprétations d’autres auteurs qui ont pour but de traduire la symbolique d’une oeuvre en langage courant, ou plus comprehensible. Mais alors, ne serait-ce pas transformer l’art de la poésie ? Chaque siècle porte un style littéraire qui ne devrait pas être traduit pour s’accommoder à une nouvelle génération.

    Pourtant, pour étudier des oeuvres littéraires, il nous faut tout de même découvrir la symbolique caché et la mettre en valeur afin de comprendre ce que l’on à sous les yeux. Il nous faut alors limiter nos idées en gardant l’oeuvre en tête et ne pas se baser complètement sur ce que l’ont apprend de la vie de l’auteur, de ses experiences personnelles, ou autres. L’artiste lui même nous donne un point de vue, et c’est celui-ci que l’on devrait analyser avant de se lancer sur un point de vue individuelle et ignorant.

  6. Charles Baudelaire était un poète original, différent des autres, qui adorait mettre en contraste la beauté, le bonheur avec le mal et la mélancolie, d’où le nom de son principal ouvrage “Les fleurs du mal”. Conservateur, pessimiste, violent, Baudelaire était un poète compliqué. Il a peu écrit comparé à des poètes de son époque comme Victor Hugo. Pourtant, son talent, son point de vue, son caractère et sa façon de voir les choses ont rapidement attiré la curiosité; et même si il a été contesté, il est aujourd’hui l’un des poètes français les plus connus. N’est-il pas alors devenu un jouet de l’histoire, un objet de supputation ?
    Tout d’abord Baudelaire était contre la doctrine du progrès, il la qualifiait comme une “croyance naïve” et “un fanal obscure”, c’est à dire un jet ténébreux. Il ne pouvait pas supporter les journaux. Il décrivait ces moments comme “une convulsion de dégoût”. Il était aussi contre l’art moderne, ne supportait pas de voir les choses autour desquelles il a grandi et étudié disparaître à cause du “fanal obscur”. Ensuite Baudelaire était très pessimiste, et a rapidement sombré après son grand voyage jusqu’à l’île Bourbon. La seconde partie de son ouvrage “Les fleurs du mal” consacré au “spleen” nous le montre bien, où il décrit son malheur, sa mélancolie, son angoisse du temps qui passe : “J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans”,”c’est une pyramide,un immense caveau” , la vie est devenue aussi lourde et disproportionnée que la pierre des pyramides. De plus le poète était violent, se battait beaucoup et avait de nombreux conflits avec ses “collègues” comme Victor Hugo qu’il qualifiait de “naïf” ou “dupe”; Il a participé à la révolution de 1848 où il démontre encore une fois dans ses poèmes son caractère violent : “Plaisir naturel de la démolition”. Il a aussi montré parfois un point de vue très négatif sur les femmes qu’il comparait à des “animaux”, des personnes “sans âme”, “vulgaires”. Cependant il a fait de magnifiques poèmes très bien perçu ayant comme sujet principal la femme comme par exemple “L’invitation au voyage” ou “La chevelure”, dédié à Jeanne Duval, son ancienne maîtresse. Baudelaire était considéré comme chrétien, mais il n’avait pas la même image de Dieu que les autres, il le voyait comme un justicier et un vengeur et qualifiait “l’Homme naturel” comme le mal.
    Pour conclure, Baudelaire était compliqué, et comme dit Antoine Compagnon, “respectons ses contradictions”. Pessimiste, antisémite, sexiste, violent, il n’aurait peut être pas imaginé avoir une telle postérité, une telle réputation. Baudelaire est donc “un jouet de l’histoire” car nous n’avons pas forcément la même interprétation de ses poèmes et il aurait peut être aimé qu’on les perçoive autrement. Cela va de même pour les autres auteurs car chacun a ses propres caractéristiques. Le poète embarque le lecteur dans son imaginaire, qui aura pas la même interprétation que les autres, selon son vécu, sa sensibilité. Ils sont donc tous “pris en otage” par leur prospérité.

  7. Baudelaire est un poète romantique, symbolique et moderne fard du 19 ème siècle. Son recueil “Les fleurs du mal” est authentique et en inspire plus d’un encore aujourd’hui, les passionnés de littérature essayant toujours de percer à jour ce mystère qu’est Baudelaire. Ses avis tranchés, ses contradictions et ses non-dits sont perçus de manière différentes et poussent le lecteur a en déduire des conclusions subjectives.
    Tout d’abord, tout grand poète subit les jugements de ses admirateurs suite à la lecture de ses poèmes, les vers étant subjectifs et permettant l’appropriation du poème par le lecteur. En effet, le poème est perçu de différentes manières, dépendant de la personnalité du lecteur, de ses expériences et de sa sensibilité. Les lecteurs émettent ensuite des avis différents qui ne vont pas forcement avec l’intention du créateur. (exemple)
    De plus, Baudelaire est une personnalité qui déclenche beaucoup de débats,de part ses avis tranchés. Premièrement envers ses camarades artistes, qu’il peut aussi bien adorer que détester. Il est, par exemple, en adoration devant Delacroix, un peintre romantique et coloriste de son époque, qu’il ne tarit pas d’éloges des son premier salon en 1845: “M Delacroix est décidément le peintre le plus original des temps anciens et des temps modernes.”(II,353);”Ôtez Delacroix, la grande chaîne de l’histoire est rompue et s’écroule à terre.”(II,441).
    Il est aussi catégorique au niveau des femmes, qu’il trouve basses d’esprit, les réduisant à l’état d’objet dans “Mon cœur mis a nu”: “La femme ne s’est pas séparer l’âme du corps. Elle est simpliste comme les animaux.” (I,694). Ses avis sur les juifs, la modernité et la religion sont tout aussi tranchés et font de Baudelaire un être critiqué et sujet aux jugements.
    Pourtant, Baudelaire a peut- être des avis tranchés, mais certains peuvent être contradictoires. Depuis son plus jeune age,Baudelaire est séparé par deux états d’âme, le Spleen et l’Idéal. Il le mentionne dans mon cœur mis a nu:«Tout enfant, j’ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l’horreur de la vie et l’extase de la vie ». Chez Baudelaire, tout est synonyme de dualité, comme le souligne Sartre « C’est en faisant le mal et surtout le mal que Baudelaire arrive au Bien. ».Son recueil ” Les Fleurs du Mal” en est la démonstration, métaphore de Baudelaire qui prouve bien la complexité de sa personnalité et la difficulté de ses lecteurs pour le cerner.
    Pour conclure, tout poète a la possibilité d’être” pris en otage” par sa postérité, sa destinée étant d’être lu par ses lecteurs revisitant son éclairage personnel par leur façon d’être et soumettant des suppositions multiples et variées. Baudelaire est tout de même un cas particulier, ses prises de position marquant l’histoire et les esprits. La dualité présente dans ses poèmes donne une certaine complexité et liberté d’opinion pour l’interprétation des passionnés de littérature, Baudelaire restant toujours un mystère à leurs yeux. Malgré son nombre de créations limités, Baudelaire restera une source de critiques et de jugements de part son génie et sa personnalité.

  8. Charles Baudelaire est un poète français, né à Paris en 1821, et mort dans la même ville après de nombreux voyages, en 1867. Ce poète aura façonné sa vie durant l’écrit des Fleurs du Mal, une oeuvre, qui est devenue très rapidement victimes a de nombreux reproches et critiques. Similairement a plusieurs autres écrivains de son époque, la popularité des oeuvres de Baudelaire a été une des raison de sa présence dans la presse, qui a amené la critique de ces idées par tout opposant.
    Les idées de Baudelaires étaient contradictoires aux idéaux moderniste (donc de la presse) de son époque. Par exemple, Baudelaire rejette les Lumières, la démocratie, et la révolution. Il dénonce l’idée du progrès, puisqu’il est incliné vers une philosophie pessimiste. Cela peux nous faire penser que le destin de tout grand poète de devenir le jouet de l’histoire. Il est vrai, que Baudelaire, ayant des idées contradictoires et choquante pour l’époque, en évoquant le spleen dans la poésie, a eu le destin de devenir une victime de l’histoire. Meme, si ces poemes sont ouvert a l’interpretation, et meme si l’on ne peut jamais juger les croyances d’un Homme réellement sans connaître les circonstances, les idées de Baudelaires reste une raison de sa “prise en otage” par sa postérité au cours de l’histoire.
    Pourtant, prenant l’example de Diderot ou de Montesquieu, qui était deux philosophes écrivains qui, contrairement à Baudelaire, avaient des idées qui ont influencées l’Histoire (en particulier la révolution).
    On peut donc voire preuve de grand écrivains qui deviennent victimes de l’histoire, mais aussi l’inverse, o`u des grands auteurs, peuvent influencer de façon engagé le déroulement de l’histoire.

  9. Baudelaire était un auteur très controversé à son époque. Très peu, voir aucun journaux n’acceptait de publier ces poèmes. L’histoire a donc bien comprise cette partie de lui: sa modernité. Mais l’autre côté de Beaudelaire, notamment sa manière de voir les femmes, était bien évidemment conservateur.
    Baudelaire est donc un bon exemple de ce que l’histoire peut faire. elle peut accentuer un aspect de la personnalité d’un auteur tout comme elle peut en effacer une autre partie. Mais l’histoire n’est que spectateur devant ces modulations, les responsables de cet éloignement des intentions de l’auteur sont plutôt les différentes interprétations que chaque personne peut faire d’un texte et celles qui sont dominantes aujourd’hui. C’est aujourd’hui que Baudelaire est vu comme un poète moderne, qu’en sera-t-il demain ? Il se peut que dans quelques années Baudelaire ne soit plus vu que par son côté conservateur et que son côté moderne tombe dans l’oublie.
    En conclusion, l’auteur est pris au piège dans la mesure où son texte à une infinité d’interprétations possible. Mais même aujourd’hui, en regardant le monde actuel, chaque parole d’un politicien peut être déformé de son sens original. Je dirai donc que ce n’est pas le destin de tout grand poète de devenir le jouet de l’histoire mais plutôt le destin de chaque homme ou femme qui s’engage dans l’histoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *