Damien Miquel

 

Titulaire d’une maitrise d’Histoire sur les réseaux protestants clandestins en France au XVIIIème siècle, D. Miquel obtient en 2005 le 1er prix de la Société Historique du Protestantisme Français pour ses travaux sur l’Affaire Rochette. Ayant obtenu le CAPES la même année, il commence sa carrière d’enseignant sur l’Ile de la Réunion, partageant ses cours entre le Lycée George Brassens et l’Université de Saint-Denis. Il enseigne depuis 2009 l’Histoire-Géographie au lycée International de Boston, participant dans le même temps à l’université Populaire de Boston, au sein de laquelle il donne un cycle de conférences sur l’Histoire des grandes civilisations mondiales.